Permis de conduire…aux catastrophes.

Le ciel est bien loin. Mais celui qui est au dessus du ciel est très proche et ses sanctions sont terribles.

Ceux qui pensent que le jour du jugement est encore loin, peuvent réfléchir aussi aux malédictions qu’Allah a envoyé sur terre pour prendre au dépourvu les semeurs du mal.

Notre gouvernement, notre opposition, nos groupes fondamentalistes, nos racistes, nos fanatiques, nos hommes de louches affaires, semblent, sans en avoir l’air et sans l’avouer à la multitude, s’être donné les mains pour nous conduire vers les désastres.

La vision cauchemardesque de l’attaque au couteau et aux gourdins, de ces jeunes dans un comptoir de change de devises, en plein cœur de la capitale; ces rues transformées subitement en pièges mortels, pour les paisibles citoyens, donnent non seulement froid dans le dos, mais montrent de façon ahurissante combien la vie du pauvre citoyen ne tient qu’à un fil. Un fil si ténu que n’importe qui, n’importe où, de n’importe quelle façon, peut-être assassiné sur cette terre “sans que deux chèvres ne s’échange un coup de corne.”

La nuée de jeunes et d’adolescents qui les cernaient pour les voler, après avoir mis fin a leur vie, constitue une autre version de la victime nationale. Des jeunes laissés a leur triste formation, victime d’un système de société qui a préféré vivre, les têtes baissées, fonçant vers les malheurs, sans jamais se donner la minute, peut-être salutaire de considérer les dangers du chemin.

Loin de ceux-ci et de ceux-là une élite de mauvaise foi, jusqu’à la moelle tire les ficelles d’un drame qui n’a que trop duré.

Les pervers sont parvenus, à se convertir, drapés dans la tunique des reformes, des redressements, de la rectification et de la “ferveur” de votre défense, en bourreaux sournois de votre existence. Ils ont réussi à jeter les ponts hypocrites pour tous ceux qui cherchent à s’introniser “leader” sur le corps des peuples.

Le but inavoué est partout le même : endocrine les gens et les exploiter injustement moralement, financièrement ou politiquement.

La simple question de vous demander qui les a investis pour vous assaisonner à leurs sauces, vous édifierait grandement sur la nature et l’envergure de la supercherie.

Arrêtez-vous et réfléchissez un peu.

Quel droit a donné à ceux-ci le droit de se jouer de la tranquillité et la sécurité de tout un peuple ?

De quel droit se sont-ils arrogés ce code politique pour détruire les bases d’une société, sans proposer en échange autre chose que la destruction?

Quelle friponnerie est plus abjecte que de jouer sur des groupes si faibles? Des femmes des vieillards, des enfants, des inconscients, pour arriver à une fin, si lurianique soit-elle?

N’est ce pas l’ignominie et l’escroquerie personnifiée, en ce siècle, où tout est dévoilé à toute la planète?

Le citoyen qui se lève le matin et s’en va a la recherche d’une subsistance difficile et incertaine, au milieu d’un monde ou la miséricorde a fuit les cœurs, se retrouve sans préambule confronté a l’environnement mortel de ses semblables. Des frères, qui eux-mêmes ne savent nullement pourquoi, ils se déchainent de façon si spontanée, pour charrier la désolation et la mort.

Confortablement installés dans le fauteuil de la démocratie, de facebook, des sites électroniques, derrière les rideaux opaques de l’anonymat, ou de la distance, d’autres lâchement orchestre les massacres, s’affichent en victimes au non des victimes et jouissent des compassions à la place des écrasés par les sinistres qu’ils ont planifiés?

En quel monde sommes-nous? Et pourquoi le citoyen lambda, balloté par ces bras de mauvaise foi ne parle t il jamais. Tels des moutons, les intellectuels, les hommes, les femmes les jeunes de ce peuple, pourtant intelligeant, gardent le silence. Et depuis 1966 et bien avant, ils attendent stoïquement que le signal soit donné d’une façon ou d’une autre, pour se mettre studieusement à se trancher les gorges !!!

Pourquoi ces télévisions nationales, juste bonnes pour la flagornerie ou le détournement des consciences, ne donnent-elles pas un peu de temps pour sensibiliser ces populations qui payent leur fonctionnement a la sueur de leurs fronts ?

y-a-t-il “une volonté ordonnée de nuit” pour que la Mauritanie vive éternellement dans les menaces, pour l’intérêt commun de ceux qui se clament de sa défensive et ceux qui réclament leur droit à lui lancer les offensives?

Ces impulsions spontanées pour les “moubadarattes”, fausses initiatives essentiellement fourbies et explosées pour tromper un président et lui faire croire que les poules de jidrel-mouhguèn ont des dents de sagesse, pourquoi n’en laisse t on pas quelques miettes de minutes, pour éduquer ces masses aveugles et aveuglées, sur les os desquelles, on construit les villas, les mariages, et les bateaux navigant sur les dunes?

Ou sont passés les principes la responsabilité et les consciences?

Pourquoi devons-nous rester perpétuellement le peuple condamné à ne jamais faire un pas en avant, pour que des  hommes ne comprenant que la langue du profit caracolent sur la carcasse de notre destin national?

Des pages dangereuses se sont ouvertes au milieu de nos archives nationales. Nous nous sommes toujours empressés de les fermer pour qu’aucune leçon n’en soit tirée au profit des périodes à venir et pour la sécurisation de notre devenir. Ou du moins sauver les générations à venir, qui n’ont encore commis aucune faute. Des innocents, du mal extrême rependu sur cette terre par la gravité des péchés que nous y avons semés.

Il faut que cela s’arrête. Il faut que chaque mauritanien, chaque mauritanienne, ayant encore un minimum de bon sens, commence sans tarder à considérer la situation et la gravité de cet équilibre de la terreur sur lesquels nous vivons.

Les enfants qui brulaient les pneus, attaquaient les passants et cassaient les voitures, démontrent clairement, qu’avant un code de la route, vous avez besoin d’un code de la vie. Vous manquez de cartes grises pour la bonne entente entre vous, des feux de signalisations pour vous arrêter et arrêter les vôtres à la limite de la liberté, de la sécurité et de la quiétude de l’autre.

Vous avez besoin de phares puissants pour baliser les discours de ceux qui vous manipulent. Si c’était pour votre intérêt, et si  intérêt il y avait, ils ne vous en auraient pas laissé une miette.

Les gens comme moi tapis à l’étranger peuvent s’exprimer sur le sort de leur pays, mais n’ont aucun droit à vous pousser dans les gouffres de la dissension. S’ils le font sachez, et réfléchissez, ceci veut dire qu’ils ne vous veulent aucun bien.

Je sais qu’il y a beaucoup d’injustices. Mais l’injustice se combat par la sagesse et la bonne parole. Comme Dieu l’a recommandé. L’injuste a un ennemi beaucoup plus Puissant que vous. Il se dresse contre Allah et Allah a promis de le remettre à sa place. Quand votre dossier est posé sur la table du Grand Juge, ayant confiance en son verdict. Mohamed (psl) a mit en garde contre l’injustice, mais il a ajouté que “La plainte d’un opprimé est directement exposée devant Allah.”

Tous les pays du monde comptent des injustices. Tous sans exception. Mais l’histoire montre que le faux ne dure pas et que les biens mal acquis ne profitent jamais à personne pour longtemps.

Ce qui est urgent et ne peut souffrir aucune échéance, c’est de vous libérer de tous celui qui sous un prétexte de race, d’ethnie, de couleur, de tendance politique, d’innovation religieuse, essaye de vous découper, diviser et réduire en cendre pour se décorer de votre martyr.

Beaucoup de vautours planent sur vos têtes.

Et pour cette cause, je pense que tout silence est un crime pour la Mauritanie de tous les mauritaniens, et pour nos enfants.

Mohamed Hanefi. Koweït.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: