Mes frères noirs.

Je vous salue.

Depuis quelques temps j’aurais du écrire cette lettre.

Quelques réactions sur mon commentaire sur le posting de notre frère Bakary Waiga, ont précipité ma volonté de vous dire ce que je vais vous dire, ce que je devais vous dire depuis longtemps.

On dit chez les arabes que “Le plus douloureux fléau du mal est celui qui fait rire.”

Mes frères. J’ai constaté depuis de longs mois passé certaines réactions de mes frères noirs, qui me cible diplomatiquement du bout des lèvres, comme s’ils s’adressaient à un autre.

Ces bonnes remarques se terminent souvent par l’expression “Allah n’aime pas le mensonge”.

Quand le prophète Abraham a dit aux mécréant que c’est la grande idole, qui avait détruit les autres, comment qualifiez-vous cette affirmation de l’ami de Dieu?

Venez donc je vais vous dire ce qu’Allah n’aime pas:

Dieu n’aime pas les cultivateurs de la dissension: “La dissension est plus grave que le meurtre.” Coran.

Il n’aime pas la calomnie et la diffamation.

Allah nous a ordonné : ” Et si deux groupes de croyants s’entretuent, faites la conciliation entre eux.”

Dans le cas du couple simple Allah a ordonné d’amener un sage de chez elle et un sage de chez lui et de craindre Allah.

Cette histoire de 89 est communément reconnue comme etant une douleur nationale atroce, insupportable, douloureuse.

Mais que faire devant ce que Dieu a prescrit. Pouvions-nous l’éviter ?

Si Allah a dit “La dissension est plus cruelle que le meurtre.” Coran. C’est que quand la dissension s’installe quelque part la vérité s’éparpille et se propage dans les arguments. Les raisonnements deviennent multiples et variés et les preuves se perdent dans les carcans de la pagaille, de la mauvaise foi et dans les tortuosités des mensonges.

”Et une mauvaise parole est pareille à un mauvais arbre, déraciné de la surface de la terre et qui n’a point de stabilité.” 14-26.

A tous mes frères et sœurs noirs qui m’ont “excommunié” de leurs échanges sur les réseaux sociaux, je vous dis : Je ne regrette pas votre choix. Car seuls m’acceptent ceux qui savent que je n’adore jamais un autre que Dieu et que je ne cautionne jamais le faux. Quelle que soit la raison, mais je vous aimerai toujours quand même. Voilà ma force.

Il y-a une grande communauté mauresque ici au Koweït avec laquelle je n’ai absolument aucun rapport, à part l’ambassadeur, qui représente le pays, le conseiller, homme modeste et pieux et peut-être une personne avec laquelle me lient quelques intérêts. Peut-être a cause de vous. Je ne suis pas obligé de dire ceci, mais c’est pour vous dire qu’aucune couleur ne m’influence. L’essentiel est à l’intérieur.

Les esprits échafaudent et imaginent des choses et tranchent dans le noir.

Je n’ai jamais dit par exemple que mon frère Bakary Waiga a supprimé mon commentaire. J’ai dit et c’est écrit encore sur le net, que quand j’ai terminé l’écriture de mon commentaire, l’esprit rempli de la lourde atmosphère des examens, j’ai perdu le posting de Bakary. Et j’ai publié mon commentaire sur ma page, étant sur que de toute les façons il sera lu. Et c’est l’essentiel. Ce fut “la fin des haricots.”

Au même moment et très loin du Koweït et des Etats-Unis, une autre plume, se mit a pleuvoir “équilibrisme politique”, “mensonge”, “Allah n’aime pas.”. je comprends. Je suis un prof.

Le soir Bakary me notifie : “J’ai vu furtivement ton cri de détresse que j’ai supprimé ton commentaire.” Et tout de suite un appui tactique “Bonne réponse à Hanefi”

Mes frères, désamorcez ces méfiances. Elles sont nocives. “Hanefi” n’a aucune espèce d’importance, quand ses parents noirs et blancs sont menacés par les affres des conflits et l’ombre hideuse de la haine.

89 nous a ravi des frères très chers. Ils sont partis, dans une confusion, qui ne permets pas de déceler la nature de la catastrophe.

Beaucoup insistent pour “piler la farine”. Il est simple de condamner d’insulter de juger, de porter son abcès en bandoulière. C’est un choix. Mais je pense, c’est mon avis, que nous devons d’abord veiller à conserver et a protéger le reste restant de ceux qui ne sont pas morts.

Par Allah, le Maitre des cieux et de la terre, je n’ai aucun privilège sur quiconque, ni de connivence avec aucun gouvernement. Mes quatre garçons sortis, tous majors du Koweït, sont au chômage. Je travaille ici au Golfe. Je n’ai rien amassé. Pourtant Alhamdulillah je pouvais le faire. J’ai tout donné aux parents, (noirs avant les blancs.)

Quel intérêt ai-je à jouer à “L’équilibriste” ou à cultiver le mensonge ?

L’équilibrisme, serait avec les dons de Dieu, avoir fait des villas des troupeaux de chameaux ou de vaches.

Ce que je gagne ici tout le monde peut voir ce que j’en fait chaque année et à qui il est destiné.

Arrêtez de mal penser des gens. Allah “n’aime pas cela” il a même dit explicitement “L’un de vous aimerait-il manger de la chair du cadavre de son frère ?”

Je répète que dans ma vision floue des choses, 89 est une catastrophe, qui a brûlé notre passé et continue de menacer notre présent.

Nous sommes divisés sur les méthodes de la nature des traitements, et divergeons gravement sur le diagnostic.

Il y-a ceux qui veulent désinfecter l’abcès, avec les antibiotiques disponibles, ceux qui veulent garder les abcès douloureux, pour des raisons, que Seul Allah connait, ceux qui pleurent et n’arrivent pas à se remettre du choc, ceux qui calculent, ceux qui jubilent, ceux qui manipulent. Sous tous ceux-ci et ceux-là, il y a un peuple à la limitent des frontières de tous les retards, qui risque à tout moment de s’enflammer à nouveau (Allah nous en garde), pour que toutes les sœurs de 89 dans le calendrier Grégorien, ne soient plus que des fers rouges, des charbons ardents pour cautériser la peau meurtrie de ce peuple.

Je ne suis ni maure, ni noir. Je suis mauritanien. Je travaille dans un pays étranger et seul, me lie à mes concitoyens l’amour de notre terre. Une terre sans laquelle, nous n’aurons jamais un autre refuge sûr, honnête, confiant et fiable…Quels que soient les espoirs et quelle que soit la distance.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: